Accepter INFORMATION IMPORTANTE SUR LES COOKIES. Nous utilisons des cookies de tiers pour offrir nos services. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur installation et utilisation. Vous pouvez changer la configuration ou obtenir davantage d’informations ici.

Presse

16 / 07 / 2014

Le président Artur Mas a présidé l'acte commémoratif du tricentenaire de
J. Vilaseca

Monsieur Artur Mas, président de la Generalitat de Catalunya, a présidé l'acte de commémoration du tricentenaire de l'entreprise, auquel ont également assisté les dirigeants du groupe, les maires de Capellades, Igualada et Vallbona, le délégué territorial de la Generalitat en Catalogne Centrale, ainsi que des collaborateurs, fournisseurs, clients, travailleurs et amis de l'entreprise.

J. Vilaseca, entreprise spécialisée dans la fabrication de papiers haut de gamme, fête cette année son tricentenaire d'activité ininterrompue, un authentique fait historique dans le monde entrepreneurial. En 1714 fut fondé le moulin de Cal Mata, en plus d'autres moulins à Capellades que regrouperait par la suite Gaspar Vilaseca pour former l'entreprise actuelle.

Après trois siècles, J. Vilaseca peut se vanter de jouir d'une bonne santé. Dans les quatre dernières années, l'entreprise a mis en œuvre un plan d'investissements de 10 millions d'euros pour développer de nouveaux produits à grande valeur ajoutée. Grâce à ce plan d'investissement, le catalogue de produits a été rajeuni, ce qui a permis à la société de facturer 51 millions d'euros l'année dernière, ce qui représente une hausse de 7 % par rapport aux ventes de 2012.

Au cours de l'acte, M. Carles Torredemer, conseiller et directeur commercial de J. Vilaseca, a souligné que « la capacité d'adaptation aux changements » constitue l'un des principaux facteurs ayant permis à l'entreprise de maintenir l'activité pendant 300 ans. Carles Torredemer a notamment fait référence au site de production actuel comme une « entreprise familiale solide, à la croissance continue, avec des produits présents dans 84 pays et une facturation qui dépasse 50 millions ». Continuer à vendre du papier de qualité à l'ère des nouvelles technologies est un véritable défi.

Quant au président de la Generalitat, il a réaffirmé les origines industrielles de la Catalogne et a cité la région de l'Anoia comme un exemple. En ce sens, M. Artur Mas a affirmé que « l'ADN industriel du pays n'est pas une nouveauté, il remonte à bien des siècles et, actuellement, le grand défi que nous devons relever est la manière de nous adapter aux temps modernes et donner une perspective de futur ». Selon le président, le tricentenaire de J. Vilaseca « sert à transmettre le message que même les industries les plus anciennes et les secteurs traditionnels peuvent s'adapter aux temps actuels, se moderniser et avoir une bonne projection de futur et internationale ». Pendant son discours, le président de la Generalitat a également répondu aux plaintes exprimées par M. Jaume Batllori, directeur général de l'entreprise, sur les coûts énergétiques, le manque de financement des entreprises et les exigences environnementales. Sur la question énergétique, Artur Mas a affirmé que dans le pays « les choses n'ont pas été bien faites » car « les attentes étaient très grandes, les reçus des tarifs électriques ont été longtemps congelés et une boule de plus en plus grande s'est créée avec une accumulation des dettes ». Selon le président, cette situation « ôte de la compétitivité, base industrielle et postes de travail ». Quant aux thèmes reliés à l'eau et à la gestion de déchets, le chef du gouvernement catalan a réaffirmé que « nous devons créer un pays de qualité, ce qui signifie aussi un bon traitement des déchets ». « La qualité a un prix », a exprimé le président en réponse aux déclarations du directeur général de l'entreprise, qui a dénoncé qu'en Catalogne « nous avons un taux de fiscalité très élevé par rapport à l'Europe dans des matières environnementales comme l'eau et les déchets et ceci nous ôte de la compétitivité ».

La soirée s'est conclue par un toast et un cocktail à l'air libre auquel se sont rendues environ 200 personnes.

< Retour